Star Jammer 02

Sensations fortes • Taille minimum 1m20

Le vaisseau

Plongez-vous dans le monde effrayant et transcendant de la Montagne Hantée, et laissez-vous entraîner dans un voyage déjanté, avec des images plus vraies que nature, des effets spéciaux spectaculaires et des décors qui bougent au rythme de l’aventure. 

*Pour des raisons de sécurité, l’accès à chaque activité est soumis à des conditions d’âge, de taille, de morphologie ou de condition physique. Des restrictions peuvent être appliquées pour les personnes en situation de handicap.En conséquence, certaines personnes ayant une forte corpulence peuvent se voir refuser l’accès au moment de l’embarquement si l’opérateur ne parvient pas à ferme l’équipement de sécurité.

La planète : RIGEL

N’hésitez plus et partez en expédition à bord du Star Jammer.

Vivez un voyage mouvementé, semé d’aventures démesurées et hallucinantes, à la découverte de la montagne hantée.

Rigel, ou Beta Orionis, est l’étoile la plus brillante de la constellation d’Orion.

De magnitude apparente 0,18, c’est la sixième étoile la plus brillante du ciel. Elle est même légèrement plus brillante que l’étoile α, Bételgeuse (les magnitudes sont très proches, d’où la confusion lors du classement par Johann Bayer).

Rigel se situe à une distance de 772 années-lumière de la Terre, trop loin pour être connue avec précision par la mesure de sa parallaxe, même si la meilleure estimation du satellite Hipparcos donne 863 années-lumière.
Il est possible d’en déduire que la magnitude absolue de Rigel est de l’ordre de -6,7, ce qui en fait une étoile extrêmement lumineuse.

Elle est de type spectral B8Ia, une supergéante bleue, 55 000 fois plus lumineuse que le Soleil. Avec un diamètre de près de 116 000 000 km, 84 fois celui du Soleil, Rigel s’étendrait jusqu’à l’orbite de Mercure dans le système solaire.

Comme beaucoup de supergéantes, Rigel est légèrement variable, de façon irrégulière, de 3 à 30 % sur une période de 25 jours en moyenne. Cette variabilité proviendrait de pulsations de la surface de l’étoile.

Avec 21 masses solaires, Rigel est vouée à finir en supernova et terminera probablement sa vie sous la forme d’un « trou noir ».